Pas de nouvelles, bonnes nouvelles?

Hey, ça fait un bail que j’ai rien posté ici, je sais bien, mais je suis en plein rush de finition de la BD sur laquelle je bosse depuis 1 an et demi, donc, bientot j’aurais d’avantage de temps pour remplir un peu ce blog et les autres… C’est juste que tout à l’heure j’ai croisé mon reflet dans une glace et que j’ai eu envie de partager ce magnifique look que j’arborais ce jour, qui ne sera pas pour améliorer l’image des freelances travaillant à la maison ^^ »… Mais j’en profite pour me dérouiller un peu la main sur un autre style de dessin.
Voici donc mon « outfit of the day » de toute beauté :

outfitofd

Publicités

Quelques experimentations sur tumblr

illustration feministe vegan
E
t oui, je recycle un peu ce que je poste d’une plateforme à une autre, mais bon ^^ »… J’avais envie de faire une illu « militante » pour me dégourdir un peu le stylet à côté du projet de roman graphique sur lequel je bosse depuis plusieurs mois.
Enjoy 🙂

Ghostbusters 2016

Hollztman_ghost_mara

Nouvelle illu pour > Deuxième Page <, plus précisément un total fanart assumé, suite à mon visionnage il y a quelques semaines du Ghostbusters version 2016 avec un casting 100% féminin… et fichtre, même si le film en lui même n’est pas parfait, ça fait bigrement du bien de voir des personnages féminins intéressants et badass ! Surtout dans un blockbuster, c’est tellement rare…
Ma préférence va tout particulierement à Jillian Holtzmann (alias Kate McKinnon), quelque peu « originale », mais bien badass ! ❤
Ca fait du bien de se dire que ça donne aux petites filles des nouveaux modeles d’identifications dans des films grand public/gros budget (et en même temps on se rend compte de la pauvreté des modeles proposés d’ordinaire… :/)…
Malheureusement, cela ne plait pas à tout le monde, évidemment, il y a toujours des gens étroits d’esprits et réac, en témoignent la façon dont le film s’est fait descendre depuis l’annonce du casting, et plus récemment, et plus grave, le cyber-harcèlement dont a été victime l’une des membres du quatuor, Leslie Jones, dans un mélange répugnant de racisme et de sexisme…